Entre Maître et Amant… (1ère partie)

Semaine dernière, nous décidons de nous voir le vendredi suivant. Les échanges se font rares en ce moment mais ils sont toujours très intenses. Cela fait déjà un mois et demi que nous nous sommes vus et j’avoue que le manque de lui me rend très chaude dès qu’il me contacte et il le sent. A notre dernière conversation, mon Maître m’interroge sur ma dernière relation avec mon mari et surtout qui en était demandeur. C’est vrai que je suis très excitée ces derniers jours, et je suis insatiable.
Sachant que c’est moi qui suis très demandeuse, lundi mon Maître décide que je ne fasse rien jusqu’à ce que je le vois. 4jours !!!!!!! Je suis très surprise, je lui réponds ‘même pas le droit de le sucer ?’ La réponse est sans appel ‘Non’ … D’accord, je le ferai, même si j’en suis frustrée, je veux le faire et réussir.
Ça n’a pas été facile mais j’y suis arrivée. Jeudi , je lui envois un message pour savoir si tout va bien n’ayant eu aucun texto depuis le lundi. A 23h30, j’allais pour me coucher, mon téléphone vibre , à cette heure là , je me dis que ça ne peut être que lui. Effectivement , son signe pour moi ‘une rose’ . Je souris toujours quand je vois cette rose, j’aime cette intention, il aurait pu choisir n’importe quoi mais il a choisi une rose.
Je réponds aussitôt. Il vient de rentrer, il est fatigué physiquement mais aussi moralement. Son travail est intense, il emploie des mots qu’il a déjà eu il y a quelque temps. Je n’aime pas le savoir comme ça. Comme je lui dis ‘je peux t’écouter, te réconforter mais je n’aurai pas de réponses’
Il me remercie… et s’excuses encore une fois d’être comme ça. Mais ce qu’il ne sait peut être pas, c’est que je suis là aussi pour ça. Pour parler de tout et même si ce n’est pas marrant. Pour certains amants cela n’est peut être pas naturel tout ça, qu’une relation amant maîtresse ne doit comporter que des instants positifs. Mais je ne vois pas les choses comme cela moi.  J’ai besoin d’une intimité et d’une complicité.
On va se coucher et je me dis que demain je ferai comme prévu. Je monterai sur Lyon parée comme il m’avait demandé. Je serai disponible pour lui s’il le veut. J’ai trop envie de le voir et j’ai ce besoin de me rapprocher de lui, même si nous ne pouvons pas nous voir Je suis prête à toute éventualité.
J’arrive tôt sur Lyon, je n’ai qu’une idée en tête. Mais je dois justement la chasser car je n’ai pas encore eu de messages. Je pars dans les différents centres commerciaux. Je passe mon temps, j’essaye des vêtements, me demandant si mon Maître aimerait.
Aucune réponse à mon message de ce matin où je lui demandais s’il allait mieux.
12h puis 12h30, je décide de partir : je lui envois ‘apparemment non, je repars… Bonne journée et bon weekend à toi’ … Beaucoup d’émotions s’emparent de moi à ce moment là : frustration de ne pas le voir, de le toucher, de l’embrasser, colère d’avoir tout prévu et que tout tombe à l’eau, déception de ne pouvoir sentir ses mains sur moi, ses lèvres dans mon cou…
J’ai une boule à l’estomac quand j’entends mon portable sonné, je roule… tanpis je dois regarder
‘je me suis levé à 12h, ma fille repart à 14h’ Je me dis qu’en effet il ne doit pas être bien pour se lever si tard. J’ai un moment de satisfaction en lisant la suite. J’interprète la suite du message comme une demande d’attendre et de venir dès qu’elle part.
Je roule je ne vois pas tous les messages qu’il m’envoie. Je me gare quand je reçois le ‘tu peux répondre à ma question’. Je sens mon Maître revenir d’un coup, j’ai dû louper un message, je vais m’arrêter. Effectivement , il m’a demandé 2 fois si j’étais partie et je n’ai pas répondu. Je ne pensais qu’à lui et son coup de pas bien. Mon cœur s’accélère un peu. Je m’excuse et lui réponds que non , je lui dis où j’étais. Mais que je ne veux pas l’embêter. Je souris en lisant sa réponse qui me touche ‘tu ne m’embêtes jamais’ , je lui dis que je passerai boire un café alors.

 

Laisser un commentaire

Lilwhite ANA |
Serelever |
Gwenolila |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journaldesoumiselaurence
| Tomlegroconnardnullos
| Le blog d'Hannah Schimdt