Entre Maître et Amant… (Dernière partie)

Ses doigts reviennent en moi plus fort , plus intense. Je sais à ce moment là qu’il va essayer de me fister , il m’avait prévenu qu’il le ferait lui-même comme moi seule, ma main rentrait mais pas entièrement. Je sens ma chatte s’écarter encore et encore , les mouvements sont moins rapides mais plus amples. Je me détends complètement sous cette étreinte car si je me crispe , je risque d’avoir mal. Pour le moment, ce n’est pas le cas, j’ai les yeux fermés, je contrôle ma respiration, mes gémissements car j’avoue que j’aime ça. Il me dilate en fonction de mes réactions, et cela devient de plus en plus difficile pour moi de rester immobile, surtout quand je sens que mon plaisir monte de plus en plus. Mes cuisses commencent à se refermer, mes mains s’agitent mais elles sont prisonnières et plus je les bouge plus le lien se resserre sur ma gorge, je suffoque, il insiste… J’ouvre les yeux, je n’aurais pas dû, son regard posé sur moi ne fait qu’amplifier mon envie de jouir, ce qui ne tarde à arriver.
‘Tu as bougé Livia’ il me remonte les jambes jointes , je dois rester comme ca. Il s’empare du martinet, je sais où il va frapper, sur ma plante des pieds, ça cingle et je dois compter. Les 2 derniers coups seront pour chacune de mes fesses.
Je reprends mon souffle… Je le regarde, il sourie. Il me montre sa main et me dit qu’elle est passée sauf le pouce. Je réponds que je sais. Et cela est vrai, c’est la 1ere fois que je sens le nombre de ses doigts en moi. Il a l’air satisfait, je le suis d’autant plus, je ne peux dire le contraire, après avoir joui encore une fois en bougeant….
‘à genoux devant moi Livia’ je m’exécute avec, une certaine facilité même avec cette entrave. En quelques secondes, je me dis que je n’aurais jamais pu avant. Le ‘avant’ c’est lorsque mon corps avait 45kgs de plus , d’ailleurs je ne pense même pas que je serais devant lui. Bref, ma pensée s’évapore lorsque je sens son sexe me caresser, les joues, les lèvres. Suces moi. Je n’attendais que cet ordre. Il me tend sa queue que je commence à sucer , doucement puis plus rapidement. Mais cette contention m’empêche de toucher, moi qui aime ça. Pourtant je m’y aventure et de suite j’ai une réprimande par mon Maître qui reprend le rythme et me baise la bouche. J’en bave et je sens mon mascara couler mais j’aime ça, j’aime le sucer.
Il stoppe et me demande de me mettre debout, je suis déçue de ne pas aller jusqu’au bout mais soulagée aussi car mes genoux commencent à se faire sentir. Il sourie en me disant ‘comme ça tu voulais un café?’…  je réponds en souriant ‘aussi oui’, il me réponds ‘si je suis d’accord’…  Du coup je joue et lui demande un verre d’eau. Mais il est décidément plus fort à ces jeux et me repond ‘tu pourrais l’avoir en pleine figure si je le voulais’ Je perds le jeu et en reste un peu sans voix.
Du coup j’ai du mal lui parler après, mais qu’ai je dis? Je ne sais même plus , je sais juste que le ton de ma réponse lui a fortement déplu car il m’a demandé de me mettre en position sur la table. J’ai soupiré de mon erreur, il l’a entendu… ‘y’a t’il un problème Livia ?’ Non je n’ai aucun problème. ‘te rappelles tu du contrat?’… oui bien sûr , ‘donc tu sais que tu dois tout me dire’ … effectivement j’ai soupiré car j’ai fait une erreur et je n’en suis pas fière. Et je sens la 1ere claque s’abattre sur mes fesses , une claque cinglante qui me montre la différence entre la punition et le plaisir.
Il part en me disant je vais chercher ton verre d’eau, il revient me le remplit à moitié et me le pose par terre. ‘bois Livia’
Je m’accroupis , prends le verre entre les mains et me relève. ‘NON Livia, ce n’est pas cela que ferait une chienne’
Je le sais bien sûr, je sens l’humiliation pointée le bout de son nez mais je dois obéir, ce ne peut être autrement mais je sais aussi que même à 4 pattes je ne pourrai jamais boire , et il le sait… voilà pourquoi il me la rempli a moitié , je lui fais remarquer quand meme, il me ramène une assiette en grés qui me fait de suite penser à une écuelle pour chienne, je  m’en doutais, je prends sur moi, pendant quelques secondes, je me remets à 4 pattes puis j’aspire l’eau , une bonne gorgée, je n’ai pu encore me résoudre à laper.L’ as t’il vu ? Je ne sais pas en tout cas il ne me dit rien.
Il me détache , mes articulations des bras sont endolories d’être restées repliées aussi longtemps.
Tu veux ton café maintenant ? me demande t’il en riant… ‘bien sûr je suis venue pour ça…’
Je m’assois sur le canapé, il me caresse le dos pendant que je bois mon café. J’aime ses gestes. On parle un peu, je le taquine beaucoup, j’aime ça le chercher. Quand ça va un peu trop loin , je m’échappe en face de lui sur l’autre canapé. Je le fixe puis je détourne mon regard , le martinet est posé à côté de moi, je le prends et joue avec , tout en le provoquant du regard. Le sien qui ne baisse jamais et qui est même entrain de me ‘dire’ : n’y pense même pas !!! Je repose gentiment le martinet et David me demande de venir, cela l’aurait il exciter de me  voir caresser son martinet…
Je sais ce qu’il veut et j’en ai très envie aussi, et ce n’est plus la soumise entre ses cuisses même si Livia n’est jamais loin. Mais là, c’est Christelle qui va sucer son amant et ce jusqu’au bout.
J’ai le regard intense quand ma bouche se pose sur sa queue qui n’est pas encore réveillée mais ça je m’en charge. Je commence à le prendre dans ma bouche , ma langue entourant son gland , ma main gauche le branlant doucement. Je le veux, je suis provoquante , je retire d’un coup les bretelles de mon soutien gorge pour qu’à chaque mouvement de va et viens sur sa queue, mes tétons frottent sur ses cuisses, j’adore cette sensation… je gémis sur son sexe qui grossi dans ma bouche, j’alterne le rythme. Je sais qu’il aime sentir ma langue autour de son gland. Je le regarde , il a les yeux fermés , il gémit hummm j’aime le voir comme ça. Il me demande où je le veux, je souris et lui réponds dans ma bouche. Sentir son sperme en moi. Ça m’excite encore plus. Je ne m’arrêterai pas jusqu’à avoir tout , lui montre en ouvrant la bouche sa semence que j’avale. Je lèche doucement son sexe, une pointe de sperme pointe encore au bout du gland, je l’aspire délicatement.
Quelques minutes plus tard je suis habillée , nous parlons encore face à face… Je le cherche encore gentiment. Son regard se pose sur mes cuisses et mes jambes revêtues d’un autre collant, il a ce petit sourire ‘pervers’.
N’y pense même pas, je n’ai plus de collants.
Il rigole. J’ai encore envie de lui à ce moment là, j’essaye de détourner la conversation. Et je mets ma veste pour partir, nous échangeons encore, je suis toujours assise face à lui, je le fixe , il sait que je joue encore, je n’aurais pas dû. Je ne suis pas bonne à ce jeu. Son regard est intense , il commence à taper avec ses doigts sur l’accoudoir du canapé. J’essaye de soutenir son regard, j’ai commencé, je dois tenir.
C’est impossible, il me déstabilise, me trouble, son regard me fait vibrer comme la 1ere fois que j’ai vu sa photo de profil.
Dominant et doux…
Entre Maître et Amant…

 

Laisser un commentaire

Lilwhite ANA |
Serelever |
Gwenolila |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journaldesoumiselaurence
| Tomlegroconnardnullos
| Le blog d'Hannah Schimdt